ESL aux Rencontres du Ciel et de l’Espace de Paris !

Affiche des RCE 2012Du 1er au 3 novembre 2012 ont lieu à la Cité des Sciences de Paris les Rencontres du Ciel et de l’Espace. Une délégation du club d’astronomie de Salins-les-Bains est présente sur place. Retrouvez chaque soir sur cette page un bref compte-rendu des activités de la journée.

Depuis 1998, les Rencontres du Ciel et de l’Espace s’imposent comme le rendez-vous incontournable des passionnés et des curieux du ciel. Avec 2000 visiteurs par jour, elles sont indubitablement le plus important point de rendez-vous de la communauté astronomique, professionnelle et amateur, en Europe. Un événement d’une rare intensité qui propose 150 conférences, table-rondes, forums ou ateliers pour satisfaire la curiosité d’un large public, donne à découvrir la plus grande galerie marchande consacrée à l’astronomie, et valorise par des expositions, des présentations, la contribution des acteurs scientifiques et industriels dans le développement de nos connaissances.

Jeudi 1er novembre
Après quelques difficultés avec le RER, nous arrivons à la Cité des Sciences en fin de matinée pour une première journée bien remplie. A 12h15, le grand amphithéâtre Gaston Berger accueille Marc Lachièze-Rey, directeur de recherche au CNRS, qui remplace au pied levé Hubert Reeves, encore en convalescence mais qui, nous l’espérons, sera rétabli pour le Festival de Fleurance cet été. Marc Lachièze-Rey nous livre sa réflexion quant à l’évolution de la physique et de la cosmologie au XXIème siècle. Une impressionnante intervention, sans notes, ni diaporama, autour de la difficile mais nécessaire union des théories de la relativité généralisée et de la physique quantique.

Après la pause déjeuner, des interventions plus « techniques » sont au programme. Tout d’abord, Jean-Paul Roux, du CALA, nous fait part de son expérience de passionné du Soleil, avec un panorama des différentes techniques permettant d’observer et d’imager notre étoile en toute sécurité. Puis, Reynald Pain, du Laboratoire de Physique Nucléaire et de Hautes Énergies, nous explique comment l’on a appris grâce aux supernovæ que l’Univers était en expansion accélérée.

L’après-midi se poursuit avec des conférences inspirantes pour notre association : Sébastien Vauclair, Alain Colas, Bruno Charlier et Nicolas Bourgeois présentent l’impressionnant projet de réserve internationale de ciel étoilé du Pic du Midi. Nous ne pouvons que nous réjouir de la bonne avancée de cette initiative unique en France, qui marquera probablement un tournant dans la lutte contre la pollution lumineuse. Ceci nous motive à poursuivre notre démarche autour de ces problématiques dans la région de Salins-les-Bains. C’est ensuite au tour de Roger Ferlet, de l’Institut d’Astrophysique de Paris (IAP), de nous faire découvrir le projet Hands-On Universe, qui vise à mettre la démarche de recherche en astrophysique à la portée des élèves afin de lutter contre leur désaffection pour les sciences.

La journée se termine avec une conférence passionnante de Daniel Kunth, de l’IAP, au sujet des galaxies lointaines et de l’âge sombre de l’Univers. Un voyage dans le tout jeune Univers, de la recombinaison aux premiers embryons de galaxies, observables par les télescopes spatiaux et bientôt par ALMA, l’interféromètre en cours d’installation dans le désert d’Atacama, au Chili.

Vendredi 2 novembre
Pour cette deuxième journée au Centre des Congrès de la Cité des Sciences, nous rejoignons l’adjudant Lionel Birée, de l’Armée de l’Air, pour une intervention autour de la météorologie spatiale, cette science nouvelle qui cherche à prévoir l’activité du Soleil afin de réduire les risques engendrés par ses éruptions sur nos technologies. En particulier, il nous présente le projet FEDOME du Ministère de la Défense, qui cherche à établir un réseau d’alerte relatif à ces phénomènes.

La matinée se poursuit avec Benoît Fontaine, du MNHN, Alexis Borges, de l’OPIE, Emmanuel Berrod, de Noé Conservation, et Michaël Leblanc, de l’AFA. Ils nous présentent le travail qu’ils mènent actuellement afin de développer un programme participatif de mesure de la biodiversité nocturne, intitulé « Insectes et ciel étoilé ». Cette collaboration des entomologistes et des astronomes amateurs  devrait permettre au grand public d’être sensibilisé à ces problématiques par une grande campagne de collecte de données au cours de l’année 2013. Notre association suivra cet ambitieux projet avec un grand intérêt et tâchera d’y apporter sa contribution.

A 13h30, l’intervention prévue sur le thème de la turbulence atmosphérique est malheureusement annulée. C’est donc l’occasion pour nous d’une pause déjeuner bien méritée.

A 14h45, nous avons rendez-vous avec Didier Bihel, directeur du planétarium Ludiver, et Victor Stoczkowski, du Laboratoire d’anthropologie sociale de l’EHESS, pour une analyse tout à fait éclairante des prophéties de fin du monde pour décembre 2012. L’anthropologue nous rappelle notamment que ce sont là des inventions occidentales contemporaines et, en aucun cas, de véritables eschatologies mayas. Ce genre de délires reste habituellement circonscrit aux milieux new age, mais 2012 échappe à la règle du fait de l’intense marketing viral mis en place autour du film éponyme.

C’est ensuite dans la salle Louis Armand que Jean-Marc Bonnet-Bidaud, astrophysicien au CEA, nous fait découvrir avec passion quelques visions africaines du ciel. L’observation de l’étoile Sirius se révèle capitale pour comprendre la cosmogonie des Dogons, peuple du Mali que l’ethnologue française Germaine Dieterlen étudia pendant près de soixante ans. Jean-Marc Bonnet-Bidaud nous rappelle également l’importance de la science égyptienne, André Brahic aux RCEpourtant si méconnue et méprisée jusqu’à aujourd’hui.

Enfin, la journée se termine en apothéose avec André Brahic qui, dans une forme olympique, nous expose les quinze plus grandes découvertes de la mission Cassini, qui fête justement son quinzième anniversaire cette année. Avec son humour, son sens de l’autodérision mais aussi son franc-parler, il défend le règne de l’homo rigolus face à l’homo tristus, s’attaque aux obscurantismes, défend la recherche scientifique face à un monde politique qui la connaît si mal, et nous interpelle quant à la richesse et à la diversité de notre système solaire.

Samedi 3 novembre
Pour cette dernière journée aux Rencontres du Ciel et de l’Espace, nous assistons à une intervention de Michel Spiro, président du Conseil du CERN, sur le thème « Le boson de Brout-Englert-Higgs et le LHC : et après ? ». Après une présentation du Grand Collisionneur de Hadrons (LHC) et de son exemplaire coopération mondiale à long-terme, qui inspire les réflexions de l’OCDE, il nous décrit les composantes élémentaires de la matière afin d’introduire la notion de boson de Higgs. Enfin, il nous présente la retentissante découverte effectuée par ses équipes le 4 juillet 2012.

Nous poursuivons ensuite notre série de conférences autour de la pollution lumineuse. Tout d’abord, avec une présentation de Nicolas Bessolaz, du laboratoire AIM Paris-Saclay, et vice-président du LICORNESS (Light Control Brightness Environment Survey), qui nous expose les préconisations de l’ANPCEN pour contrôler la pollution lumineuse. En particulier, il nous présente quatre étiquettes environnementales mises au point afin de mesurer la qualité de l’éclairage. C’est ensuite Michel Bonavitacola, président du LICORNESS, qui nous détaille la méthodologie mise en place par le programme « Constellation Terre » afin de mesurer et contrôler la pollution lumineuse à long-terme.

Le début d’après-midi est consacré à l’astrophotographie et à l’observation. Emmanuel Baudouin, de l’Université de Provence, livre les secrets d’un panorama céleste réussi. Puis, Christophe Pellier, vice-président de la Commission des observations planétaires de la Société Astronomique de France (SAF), expose les différents phénomènes remarquables par les amateurs sur Mars, notamment dans l’atmosphère : nuages blancs, brumes matinales, tempêtes de poussières…

Pascale Rolain, proviseur-adjoint du collège Paul Vaillant Couturier d’Argenteuil, Simon Meyer, directeur du planétarium de Vaulx-en-Velin, Jean-Pierre Urbain, communicateur scientifique au Québec, et Gérard Gautier, responsable du programme « Ciel des Quartiers » à l’AFA, nous exposent comment le ciel peut être un support éducatif pour les enfants et les jeunes des zones urbaines défavorisées. Jean-Pierre Urbain détaille son action en Nouvelle-France, dans les écoles primaires, où il encadre des projets annuels de conception d’une exploration fictive de la planète Mars. Afin de concrétiser l’aventure spatiale auprès des enfants, il fait notamment construire des vaisseaux spatiaux et des bases lunaires et martiennes à partir de matériaux de récupération.

A 16h45, Frédéric Lequèvre fournit les outils nécessaires à l’astronome amateur et au vulgarisateur scientifique afin de contrer l’astrologie. Dans cette optique, il est intéressant d’opter pour une approche historique de cette pratique.

Le week-end se termine avec Roland Lehoucq, astrophysicien au CEA, pour une intervention hors des sentiers battus : « à quoi ressemblent les extraterrestres ? ». A travers quelques films de science-fiction, il confronte notre imagination aux contraintes de la physique, de la biologie et de la chimie. Par exemple, la taille d’une créature ne peut pas être infinie car son squelette doit supporter le poids du corps.

Précisons enfin qu’entre toutes ces interventions, nous avons parcouru les différents stands tenus par diverses associations d’astronomie, les boutiques de matériel d’observation et les libraires spécialisés. Ce fut l’occasion d’échanges fructueux, notamment avec l’équipe de la réserve internationale de ciel étoilé du Pic du Midi, celle de l’observatoire des Baronnies Provençales et Brigitte Alix, fabricante d’astrolabes, que nous remercions pour leur accueil et leurs précieux renseignements pour nos projets futurs.

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>