Comment observer la comète Panstarrs ?

La comète Panstarr
Panstarrs le 7 mars 2013, depuis le Brésil.
© Leonardo Severi

D’ici quelques jours, la comète C/2011 L4 (Panstarrs) devrait être observable à l’œil nu dans l’hémisphère nord. Un phénomène à ne pas manquer !

Une comète est un petit corps constitué de glace sale qui tourne autour du Soleil en suivant une orbite en général fortement elliptique, ce qui peut l’amener très près de notre étoile. Il se produit alors un dégazage important qui forme une queue pouvant s’étendre sur plusieurs dizaines de millions de kilomètres. Ce spectacle rare est alors saisissant, ce qui explique l’intérêt des astronomes amateurs pour ces phénomènes.

C/2011 L4 (Panstarrs) est une comète découverte en juin 2011. Visible à l’œil nu dans l’hémisphère sud ces derniers jours, elle passe au plus près du Soleil le 10 mars 2013 pour réapparaître ensuite dans le ciel de l’hémisphère nord. Elle s’extraira progressivement des lueurs du Soleil couchant, et elle devrait être repérable à partir du mardi 12 mars. Toutefois, c’est le lendemain que le spectacle devrait être le plus remarquable, puisque la comète se trouvera à proximité du jeune croissant de Lune. Elle gagnera ensuite en hauteur chaque soir mais perdra en éclat, alors que la Lune sera de plus en plus lumineuse. S’il restera visible tout le mois, le phénomène sera donc probablement un peu moins spectaculaire.

Si vous souhaitez observer la comète ces 12 et 13 mars, il faudra donc regarder vers l’ouest peu après le coucher du Soleil, à partir de 19h. Choisissez un site dégagé dans cette direction, si possible dénué de trop forts éclairages artificiels. La magnitude de la comète étant estimée légèrement en dessous de 2, elle devrait être visible à l’œil nu. Néanmoins, la fiabilité des prévisions n’est pas garantie et une paire de jumelles pourrait être nécessaire. Un appareil photo numérique sur trépied pourrait également vous permettre de garder un beau souvenir de cette visiteuse céleste.

Cet article sera régulièrement mis à jour afin de vous informer de l’évolution de la visibilité de C/2011 L4 (Panstarrs).

Carte de repérage de la comète Panstarrs
Position de la comète C/2011 L4 (Panstarrs) le 13 mars 2013 à 19h15, vue depuis Salins-les-Bains (Jura).
La queue de la comète, qui s’étendra en direction de la Lune, n’est pas représentée.

Mise à jour le 11/03 à 21h
Les premiers retours suggèrent que la comète aurait une magnitude comprise entre 1 et 2. Pour autant, elle reste difficile à distinguer dans les lueurs du crépuscule. Une photographie ou un balayage de la zone avec une paire de jumelles devraient néanmoins vous aider à la repérer. Il reste à croiser les doigts pour la météo !

Mise à jour le 12/03 à 21h
Les observations se multiplient à des latitudes de plus en plus élevées, y compris dans l’Hexagone, malgré des conditions climatiques difficiles. L’observation à l’œil nu est toujours délicate car C/2011 L4 est toujours très proche du Soleil. Les conseils d’hier restent valables : utilisez des jumelles pour localiser la comète puis retentez de l’observer sans instrument ou prenez une photographie. Le plus simple est alors d’utiliser un appareil photo numérique sur  trépied. Un temps de pose de quelques secondes sera suffisant.

Mise à jour le 13/03 à 22h
J’ai pu observer la comète en banlieue parisienne quelques minutes ce soir, entre deux passages nuageux. Je ne suis pas parvenu à la repérer à l’œil nu mais elle était immanquable avec une paire de jumelles. N’hésitez pas à commenter cet article pour nous faire part de vos observations. En attendant que le ciel se découvre, voici une très belle photographie prise hier par Alan Dyer depuis le Nouveau-Mexique.

La comète Panstarrs vue par A. Dyer
La comète Panstarrs vue par A. Dyer

Panstarrs photographiée par Dimitri Chuard le 14 mars 2013.

Mise à jour le 14/03 à 22h30
La comète s’éloigne des lueurs du crépuscule et devient ainsi plus facilement observable. De nombreuses photos prises par des amateurs et diffusées sur Internet le montrent. Un conseil : ne commencez pas vos observations trop tôt car tant que le ciel est encore très lumineux, la comète est inobservable. En photographie, prenez soin d’adapter votre temps de pose (si vous utilisez un fort grossissement) pour que le noyau de la comète reste ponctuel.
Ci-contre un montage de deux photographies (et d’un négatif) que j’ai réalisées ce soir (Canon 1000D, 75mm, f/4, 4 secondes à 400 ISO). C’est tout à fait améliorable mais j’espère que cela vous donnera une idée de ce qu’on peut faire facilement avec du « petit » matériel.

Mise à jour le 16 mars à 14h
La comète aurait finalement une magnitude proche de 0, bien meilleure que ce que laissaient entendre les premières prévisions. Comme elle s’éloigne de plus en plus du Soleil, elle est plus facile à distinguer et les témoignages d’observations à l’œil nu se font plus nombreux.

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>